1. Начало
  2.  > 
  3. HWS
  4.  > 
  5. Ressources
  6.  > 
  7. Articles
  8.  > 
  9. L’Allemagne présente son projet cloud « GAIA-X »

L’Allemagne présente son projet cloud « GAIA-X »

Nov 22, 2019  


cloud


Le ministre allemand de l'Economie, Peter Altmaier et son équipe ont présenté à Dortmund leur projet de cloud européen. Nommé « Gaia-X », ce dernier a pour but d’assurer l’indépendance des entreprises allemandes et européennes vis-à-vis des services cloud dominées par les géants américains informatiques.

Les données comme vecteur d’innovation

Aujourd’hui la majorité des grandes entreprises en Europe hébergent leurs données chez 4 fournisseurs dont 3 américains (Microsoft Azure, Google Cloud et AWS d’Amazon) et un chinois (Alibaba Cloud). L’intégrité de ces données stratégiques dépend intégralement de ces entreprises étrangères : une tendance qui peut facilement se transformer en enjeu de guerre commerciale.

«Les données sont le nouvel or noir », rappelle Thomas Jarzombek, la main droite de Peter Altmaier. «Leur échange est le moteur de l’innovation. (…) N’est-il pas risqué que toutes nos données sensibles se trouvent entre les mains d’acteurs extérieurs sur lesquels nous n’avons pas d’influence ?», a-t-il rajouté.

Le Cloud Act américain

Les inquiétudes des leaders européens ont considérablement augmenté depuis la signature du Cloud Act par l’administration de Trump en 2018. Cette législation permet au gouvernement local d’exiger des entreprises américaines le dévoilement des données de leurs clients, y compris celles stockées hors des Etats-Unis.


>> LISEZ AUSSI: La protection des données dans le contexte du CLOUD Act : les hébergeurs européens comme alternative des géants américains

« Gaia-X » : la réponse allemande

Selon l’Allemagne Gaia-X n’aura pas pour but de concurrencer directement les entreprises américaines. Il s’agit d’« une structure de partage de données, souveraine et ouverte, basée sur les valeurs européennes », a résumé Thomas Jarzombek.

Le gouvernement allemand ne sera pas chargé de la réalisation du projet. Ce dernier sera confié à des acteurs divers parmi lesquels Siemens, SAP, Deutsche Telekom et Atos. La France participera aussi à l’élaboration de la structure.

"Je suis fermement convaincu qu’une coopération étroite entre la France, l’Allemagne et d’autres pays européens est nécessaire pour aborder la révolution technologique du 21ème siècle", a déclaré le ministre français de l’économie Bruno Le Maire.


>> LISEZ AUSSI: Le rapport Gauvain : la reaction française contre le Cloud Act américain

Une structure de collaboration

Prévue pour printemps 2020 «Gaia-X » se veut devenir un «Airbus de l’intelligence artificielle». Tous les pays européens sont invités à participer dans ces démarches qui se dérouleront en plusieurs étapes. Avant novembre 2019 un atelier de travail aura lieu pour que les entreprises françaises et allemandes intéressées soient consultées. Ensuite, des experts des deux gouvernements se réuniront pour définir les détails de la gestion du projet.

HOSTEUR fait partie des hébergeurs européens qui souhaitent participer à cette initiative collaborative. Lisez notre blog régulièrement pour avoir les dernières nouvelles sur l’avancement du projet.


Sources : Les Echos
La Croix
Solutions Magazine

Laisser un commentaire :

0 Commentaire

Lisez aussi:

127532 27200 9533 104181 4956 1563496

10% отстъпка при следващата ви поръчка(1)
Абонирайте са за нашия нюзлетър, за да получите вашия промо код
(1) Предложението е валидно единствено за нови поръчки, без покупка на кредит и без подновяване на услуги.